ETAPE le forum

Bel automne !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mes poésies et cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Mes poésies et cie   Mar 21 Sep - 22:38

Mon cœur

J'ai le cœur meurtri tous les jours,
Battant la chamade comme un sourd,
Il court avec moi pour toujours.

Mon cœur ce fou se fout de moi,
Je n'veux pas avoir peur de toi,
pourtant sans rancœur il me noie.

Dans un monde pleins d'idées noires,
Je veux crier ce silence, fuir,
Mourir, ou bien, juste sourire,
Laisser une trace un souvenir.



FG 2010
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Dim 10 Oct - 16:17

Malade

Je n'arrive pas à respirer ce soir
Je ne sais pas je crois que je suis malade

Parfois j'ai la crève je pleure je me sens vidé
Parfois les yeux me chatouillent d'un sourire figé

Là je ne dors pas j'écris en reniflant
Je rêve je danse d'un asthme flamboyant

Je cherche les bons mots le rythme mes« Drills »
Avec ce petit goût de citron sucré et acide

Je suis entrain de mourir, ou pas, je suis un mec,
C'est grave mesdames on croit tous ça à ce qu'il parait !

Alors réveillé entre quatre et cinq du matin
Je retourne dormir rêver des nouveaux lendemains.


F.Giret - oct 2010
__________



Vingt-cinquième

J'ai vingt-cinq piges aujourd'hui et je tombe
De mon vélo sans selle ni pédales
Je m'enchaîne coince et déraille

J'ai vingt-cinq piges aujourd'hui et je tombe
Du sol vers les nuages du ciel
Plein de bleus ni de soleil

J'ai vingt-cinq piges aujourd'hui et je tombe
Tout en haut dans le noir des étoiles
En apesanteur nageant au grand large

J'ai vingt-cinq piges aujourd'hui et je tombe
De mes vingt-quatre vers la vingt-sixième page
Avec dans le cœur tout le montage
Du scénario de demain sur mon vingt-cinq d'age
Riche et tourmenté à la fois corsé et si sage.


F.Giret – oct 2010
______________


Grandir

Les mots d'abords les maux d'avants
S'entre-choquent sous les lignes des cordes
Sans fléchirent le manche en bois d'encres
Noires étalées sur la page que j'accorde

Sur le dos des fées les clefs de do et de fa
Tapées à la machine qui grince le temps
Comme des notes qu'on chantes à tue-tête
Les chimères de Pan qui d'un flingue tire l'enfance

Tout fout le camp quand je plante ma toile
Qui se dérobe sous mes pas de géants
Et dors sans toi ma fille mon innocence
Accouchée des récits de prisons s'évadant

Je n'ai plus qu'à croiser notre ombre instrumentée
Sonnant la fin d'une histoire trop triste
Sur la mesure de la vie pour m'interpeler
Par ce tempo de l'adulte qui peu à peu m'envahit.


F.Giret – oct 2010


Dernière édition par evilbisounoursx le Mar 12 Oct - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Dim 10 Oct - 20:25

La mer

Je m'étends devant la soul-pleureuse
Sur la pierre embrumée, détendu, en douceur
Où tout va, tout vient, à l'air marin
L'esprit vacant, ailleurs, juste à rien.

Seul contre le navire de l'horizon bleu
Voyageant à travers les vagues dandines
Mon cœur le passager clandestin des yeux
Ramenant la paix des pays que je m'imagine


F.Giret – Octobre 2010
___________


La feuille morte

Je regarde cette feuille morte
Noire de cœur aux écailles brunes
Au milieu d'un sol jonché de couleurs
Gris bleuté, flottante sans son arbre

Dominant de tout là-haut je l'admire
Comme une simple poésie, belle,
Commun à son être loin de mon point de mire
Mais entouré de mille gens de mille richesses

Je pose le pied sur la chaise de ses pères
Perds le file de la rime et pense au mien
Nostalgique d'un instant encore si présent
Comme ce meuble autrefois brut et grand
Aujourd'hui structuré, simple, et sécurisant


F.Giret – Octobre 2010
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Mar 12 Oct - 9:08

Une taffe

J'écoute le vent sauvage aux arbres
Mon mégot fumant assit sur mes lèvres
A l'instar d'un instant soufflant mes cheveux
Ébouriffés dans l'air aux odeurs tabac

La nuit me berçant sous son mentaux d'étoiles
Je reste pensif aspirant à grande bouffées
Les idées d'un futur lointain,gaillard,
Expirant les regrets comme du goudron noir.


F.Giret – octobre 2010
___________


Lecture

Ce matin je bois mon café et fume ma clope
Bêta devant l'écran le clavier en cloque
Je me demande ce que je fais encore là
Je lance la lecture et écoute ce vieux son
Qui me donne des ailes et parfois le monde

C'est alors qu'au creux du ciel j'imagine une fille
Entre mille foule, elle, si fraiche et naturelle
Je l'empreinte pour mon rêve fantastique
Posé sur la cime des plus grands arbres
D'où je lui raconterai les histoires de ma terre

Jusqu'à ce que la chanson se termine
Après les chutes d'eau, la lune et l'aventure
Je prendrai ma lecture et partirai dans ma tête


F.Giret – octobre 2010
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Mar 12 Oct - 18:06

"
Dépression


Je me lève, j'ai la tête dans le culla tête pleine d'idées noires,
Je ne veux plus aller en cours, enfaiteje ne veux plus grand chose
Je traine dans mon lit sans prévenirpersonne que je n'existe plus,
Je ne pense qu'à partir de ce mondepourri, je ne pense qu'à partir.


Un soir après les cours, « Hey àdemain les gars ! », ou pas,
Je décide de passer le cap et de m'enaller sans nulle trace,
Je me sens comme un poids mort pourtout mes parents et amis,
J'ouvre le sac met la tête dedans etm'étouffe avec classe.


Mais non, non, je ne veux pas mourir,je ne veux plus partir,
Je me délasse me débarrasse etpréviens ma mère du désastre,
Elle accours me secoure, stresse,pleure, c'est l'enfer ici,
Mais qu'est-ce que j'ai foutu bordel,je ne peux plus partir


Je pense encore nostalgique à ce petitbout de mort plastique
Dans cette piaule qui me tendait lesbras, puis pouf, je m'éclipse
Je repars dans ma merde, j'ai mal aucrâne, au cœur, j'en ai marre,
Je m'égare, je parle, je m'isole, jetris tout ces songes en pétards


J'ouvre les volets après des nuitssans jour, j'ai mal, j'ai froid,
J'étais bien mieux dans mon pieu àpleurer pour si peu,
La lumière m'exaspère, je n'ai nipère, ni de frères à qui parler
Ma mère se démène comme jamais pourrallumer ma lueur


Puis un jour je vois que sa peau estrose, que nul monde est gris,
J'aperçois un sourire sur mon visagegelé de mal et périt
Je me lève, chacun de mes pas sontdouloureux et trop petits
Mais j'avance à nouveau quelque partje ne sais pas loin d'ici.


J'ouvre la porte, qui vois-je, ma mèreplein de bouffe et de surprises,
Je n'ai pas mis le pied dehors depuislongtemps je ne fais plus les courses,
Sans elle je crèverai surement, defaim, de chaleur, et d'amour
Peu à peu je me relève, dis à mespoumons que j'ai le droit de revivre


Je redeviens un peu plus fort chaquejour, mais si fragile à la fois,
Un jour mon père m'appel et me dittien vient donc avec moi,
Bordel mais qui c'est lui « PA-PA »dis-je à ma mère heureuse de la nouvelle,
Mes amis m'aident à sortir mon nezdehors et mes clic et clac puis je pars.


Le long des golfes clairs... J'ai tantde chose à te raconter père
Mon cœur bat si fort, soudain je meremets à écrire, après un an d'amertume
Loin de ma plume la poésie coulant ànouveau dans mes veines,
C'est alors que mon cœur éclot detout ces sentiments et émois du passé


Je retrouve mon paternel en lui parlantde toute ma vie, qui suis-je,
Il m'écoute, me comprend, m'aime,juste un simple gosse perdu,
Je ne suis plus orphelin, je me sens ànouveau fière et aimer par eux
Ma famille, ma vie, c'est comme unnouveau départ je me sens en vie.


Mais l'histoire n'est pas encore finit,j'ai un paquet de chose à redécouvrir
Tout les gens qui m'entourent, le mondeet ses couleurs, ses formes et l'infini,
Comprendre et apprendre, écouter plusqu'entendre, les merdes c'est fini
Je me bouge et accélère le pas, mesyeux brillent, je prend le sourire,
et c'est repartit !




Flo.G – octobre 2010"


J'ai passé l'aprem a faire une sorte de compo musical plus proche de la poésie parlé/slam qu'autre chose mais bon, me direz ce que vous en pensez : http://soundcloud.com/evilbisounoursx/depression


(A savoir que j'ai un matos totalement à chier pour ce genre de boulot ^^)
Revenir en haut Aller en bas
AntilopesDudesert



Messages : 462
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Mar 12 Oct - 19:41

Pas mal du tout tes vers Evil ,j'trouve que les idéées se suivent assez.Et c'est bien ficelé tous ,ça donc c'est plaisant...
Bravo !!..
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Mer 13 Oct - 15:50

Merci ! :D

Un petit nouveau :


"Esquisse nue

Je me sentais comme attiré par ses lèvres
Me revoyant penaud et dévoilé à elle
Fumante seule assise sans nul regard de la tête
Je regardais cette femme nue à la cigarette

J'ouvrais mon carnet et mes crayons à dessin
L'observant à la fois intrigué et serein
Comme si je préparais mon âme à ce dessein
Brute et charnel m'entrouvrant un nouveau chemin.


F.Giret – octobre 2010"
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Mer 13 Oct - 20:12

Les mots du silence

Écoutes, ce que j'ai à te dire tu ne l'entendras pas,
Quand je parle, les sons se tuent et s'effacent,
Quand je chante, seul les notes du silence s'esclaffent,
Quand je joue de la guitare, le manche n'a pas de cordage,
Quand je dessine, l'encre de mes crayons n'a pas de trace,
Et même quand je me regarde dans un miroir, je n'ai nulle face,
Je murmure pour crier, dans un monde où je n'ai pas de masse,
Alors si tu m'entends, n'oublie pas de me faire un peu d'espace,
Car peut-être qu'un jour, toi aussi tu seras à ma place.


F.Giret – octobre 2010
Revenir en haut Aller en bas
evilbisounoursx



Masculin
Messages : 27
Date d'inscription : 17/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   Ven 15 Oct - 12:00

Peur d'écrire

Quand j'écris c'est avec le cœur cette culture de mes mœurs
Effrayé de battre la rime d'un hymne qui en moi parfois se meurt
Ce sentiment de perdre mes idées qui se musèlent par peur

Peur de ne pas être compris dans tout ces combats de chaque jour
La solitude me ballonnant trop ni pour plaire ni par amour
Je reste de silence contre la mise qu'un jour l'on me découvre

Dépression en transfusion la rue me tétanise de ses foules
Dans ma tête tout les dangers grouillent d'hantises qui viennent et déboulent
La terreur d'être écouté d'exister j'ai peur et ça me saoule


F.Giret – 15 octobre 2010
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes poésies et cie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes poésies et cie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeuvres complètes de Marie Ravenel. Poésie et mémoires.
» Poussette compacte yezz, zapp, noa ....
» Poster vos poèmes et poésies.
» Oeuvres completes, chansons et poésies d' Alfred Rossel.
» Poésie polonaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ETAPE le forum :: Les "divers" du forum :: Le coin des arts-
Sauter vers: