ETAPE le forum

Douce fin d'hiver
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'écriture comme aide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lilie
Admin
avatar

Féminin
Messages : 13148
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: L'écriture comme aide.   Mer 8 Sep - 20:41

J'ai commencé à tenir un journal un peu avant ma thérapie et il m'a été d'une grande aide pour approfondir, évoluer entre les séances. Ainsi, si certains d'entre vous souhaitent écrire, réfléchir à voix haute ou même s'enregistrer, je partage avec vous quelques angles que j'utilise au quotidien en espérant que d'autres viendront donner leurs astuces!


*l'exercice des "5 choses" le soir au coucher


*Je décris souvent ma journée (c'est basique). Cela me permet de valider et d'ancrer mes avancées en moi et je peux toujours revenir lire si j'appréhende de refaire une chose identique, ça cristallise et conserve. Cela permet aussi d'évacuer, de penser et de panser le négatif, au lieu de le refouler, on l'exprime et on le regarde, on le pose et on se pose mentalement avec.

Exemple d'une dispute: je commence par inscrire tout ce qui s'est dit et ensuite je réfléchis à ce qui m'a fait du mal, pourquoi, qu'est-ce que j'ai pensé,qu'est-ce que j'aurais aimé répondre etc... ça permet de prendre un léger recul malgré le mal-être, d'évacuer la colère, la tristesse, sans tabou. Et parfois se dégage même un schéma, je constate que la dispute est souvent la même, scinde et y inscrit les étapes etc... réfléchis à quoi faire la fois d'après, que faire demain en croisant la personne...


*Entre les séances, écrire permet de transcrire les petites révélations intimes que l'on se fait suite au dialogue avec le psy, et par ricochet, on avance, on fait des liens, on creuse, chacun à sa manière.


*Concernant un stress important à venir, je prends l'exemple d'un nouveau travail.

1: je dresse une liste rapide du négatif et je mets en face des arguments plus objectifs qui contrebalancent

Je serai à l'extérieur CE N'EST PAS LOIN/ C'EST A COTE
J'ai peur de ne pas tenir J'AI DEJA TENU AUTANT DE TEMPS PENDANT TELLE ET TELLE EXPERIENCE
j'ai peur de paniquer JE NE SUIS PAS CERTAINE DE PANIQUER MAIS JE SAIS QUE SI JE PANIQUE JE PEUX GERE ET QUE J'AI DEJA BIEN GERE TRES SOUVENT

2: je remarque que souvent le négatif ce sont des peurs, j'encadre donc un positif crée par cette question, et si je n'avais pas peur, comment j'aborderais cette épreuve?

Ce sera une bonne expérience, je vais faire des connaissances, je vais apprendre des choses, je me sentirai utile, je vais être fière de moi...

3:Je me demande enfin de quoi j'ai le plus besoin pour gérer au mieux le stress d'avant la prise du travail.

Exemple: j'ai besoin de confiance et de sécurité.

Comment m'apporter de la confiance et de la sécurité? Je dresse un plan de bataille:

faire le trajet plusieurs fois me rassurera, reprendre tel dose d'homéo va me détendre, je vais essayer de faire de la sophro tous les jours, je vais m'offrir tel petit cadeau après la première semaine de travail etc...

Ce cadre que je choisi de me donner me rassurera et je pourrai en plus écrire les étapes franchies peu à peu, intégrer les trajets au jour le jour par exemple.


*Les symptômes physiques, que je décris et aborde sous deux angles. Ils sont mes alertes souvent lorsque je refuse de voir que je suis angoissée, ils me font ouvrir les yeux, prendre conscience.
Le premier plus simple:


J'ai mal à la tête: qu'est-ce qui me prend la tête? Quelque chose? Une situation? Quelqu'un? Ai-je eu mal à la tête lors d'une période équivalente (émotion évènements...)

Le second est d'en rechercher le bénéfice secondaire:

Qu'est-ce que cette fatigue m'apporte? Elle m'évite de sortir ok. Mais pourquoi? je pourrais refuser de le faire. Qu'est-ce qui m'empêche? J'ai besoin de donner une raison physique à l'entourage au lieu de dire la vérité ("j'ai trop peur" ou "je n'ai pas envie") ou j'ai besoin de me donner une raison? La fatigue donc me protège? Me déculpabilise? Comment arriver à me protéger et à ne pas culpabiliser autrement? Suis-je capable d'être franche avec moi ou avec l'entourage pour le moment? Si oui, vais-je oser le faire, si non, j'y arriverai un jour.


* je note sur mon agenda chaque sortie (parcours, durée) ce qui me permet de visualiser les progrès (surtout en période de découragement et d'abattement)


* à la fin de chaque évènement ou sortie difficile, je note les aspects positifs même s'ils sont minimes:

ça a été dur mais je n'ai pas fui, c'est la première fois que je fais ce trajet seule, j'ai essayé de marcher plus doucement/plus calmement en rentrant...


Voilà!!! J'espère que ceux qui le souhaitent trouveront des petites choses susceptibles de les aider...

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-agoraphobie-ps.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'écriture comme aide.   Dim 12 Sep - 9:36

Merci Lilie de donner des pistes d'écriture.

Si cela peut intéresser, voici un lien qui parle de l'écriture pour guérir :
Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer...
Revenir en haut Aller en bas
lilie
Admin
avatar

Féminin
Messages : 13148
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: L'écriture comme aide.   Sam 25 Sep - 13:04

Question à Pseu, je donne plus des pistes que mon expérience, est-ce que ce sujet ne serait pas mieux placé dans les méthodes comme en plus tu donnes un lien?

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-agoraphobie-ps.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'écriture comme aide.   Sam 25 Sep - 17:46

Revenir en haut Aller en bas
sailor

avatar

Féminin
Messages : 25
Date d'inscription : 24/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: L'écriture comme aide.   Jeu 27 Fév - 13:49

tres bonne initiative en ce qui me concerne cela m'a toujours servi meme deja toute petite j'ecrivai toujours les choses au lieu de les dire pensant qu'on arrive mieux a livrer ses sentiments et emotions sur papier....au debut je le faisais aussi avce mon conjoint car il se "fermait", donc j'avais tendance a moi aussi me renfermer et ceci etant fait rien ne passait....cela apaise et la colere nest pas ressenti de la meme maniere, cela m'aide beaucoup donc quand je ne vais pas bien j'ecris ce qui me vient par la tete et cela m'aide j'ai un classeur ou je range tout par categories
"travail perso", poemes", exercices" etc .....et quelque fois je le relis et je vois mes progres...cela m'aide enormement ...
grande timide quand j'etais enfant je pense que cest un moyen comme un autre que j ai fini par adopter pour ne plus garder tout en moi .... j'avais arrete me disant .... que je controlais et finalement je recommence ....pour enfin me dire que cetait une tres bonne solution....les ecrits restent.. :zen1:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'écriture comme aide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'écriture comme aide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'écriture comme aide.
» thé à la menthe comme aide au sevrage?
» offre d 'emploi animateur en Ehpad 60
» La PNL comme aide pour la phobie, agoraphobie, phobie sociale?
» aide choix siege auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ETAPE le forum :: Méthodes pour s'en sortir :: Médecines douces et alternatives pour l'agoraphobie et la phobie sociale-
Sauter vers: