ETAPE le forum

Bel Hiver !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 victimes des drogues sur ordonnances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
benzokiller



Messages : 20
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 1:59

lilie a écrit:
Je comprends ta colère, la difficulté de tes symptômes sur autant d'années mais diaboliser le système n'aide pas à ton combat.

Le sytème de santé est en effet totalement pourri, mais pour le savoir, il faut étudier le problème très très longtemps, car au début, peronne n'y croit. Ce qui est un gros problème c'est que les victimes des benzos croient qu'il n'y a des problèmes qu'avec les benzos, mais pas le reste, les victimes des ads, c'est la même chose....etc...ect et c'est le cas pour les victimes du médiator, du distylbème, de l'agréal, de l'avandia, de la thalidomide, des vaccins.....Et même si ce n'est pas du tout le sujet de ce forum, je ne pense pas qu'il faille prévenir les gens du danger des psychotropes et les laisser se faire massacrer par d'autres médicaments encore plus dangereux....même si cela est nuisible a quelque chose.

http://medicament.sosblog.fr

http://justicemedicale.sosblog.fr

http://iatrogenie.sosblog.fr

Mais bon, encore une fois....ce n'est effectivement pas le sujet de ce forum et je ne fais que le mentionner pour ceux que cela peut intéresser et parceque tu en parles.



Même si quelque fois des sujets très éloignés, qui semblent sans aucun rapport, en ont effective un très direct. Comme des tests faussement positifs au sida déclanchés uniquement par les réadtions du corps aux psychotropes comme à toutes les drogues. Mais c'est encore un autre sujet...Et on ne peut pas parler de tout.
Revenir en haut Aller en bas
benzokiller



Messages : 20
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 2:31

Minus a écrit:
il ne faut pas tout mettre sur le dos des médicaments.

Je ne le fais pas, mais c'est quelques fois le cas et personne, absolument personne n'en parle.
Revenir en haut Aller en bas
benzokiller



Messages : 20
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 3:44

lilie a écrit:
plus des personnes qui ont vécu un bon sevrage (Minus par ex.).


Ces 20% de gens (métaboliseur rapide) a qui l'on a prescrit des benzos et qui n'ont pas eut, ou peu de symptomes sont pour nous, les victimes, parmis nos pires cauchemars (juste entre les médecins et les labos), car ils n'y comprennent souvent pas grand chose, voir rien du tout. Le plus souvent parcequ'ils n'ont même pas pris de temps de s'informer et qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.

et je me permet jsute de leurs rappeller que ces pilules tortures et tuent en masse :

http://torturemedicale.sosblog.fr

http://lespilulesquituent.sosblog.fr


Le plus souvent pour rien !


Et si ils ne doivent lire que deux témoignages, je leurs conseille ceux-ci :

http://torturemedicale.sosblog.fr/Premier-blog-b1/torture-chimique-iatrogene-aux-benzodiazepines-syndome-prolonge-de-sevrage-aux-benzodiazepines-b1-p19.htm


http://torturemedicale.sosblog.fr/Premier-blog-b1/tortures-chimiques-par-prescriptions-de-benzodiazepines-feu-docteur-reg-Peart-president-de-VOT-b1-p28.htm

et la conclusion du témoigage de feu le docteur Peart (ex président de VOT et BAN) :


"Il semble que beaucoup ont fait le serment d'Hippocrate sur leurs têtes: "D'abord ne pas nuire" s'applique désormais à eux-mêmes et à la profession médicale, PAS AUX PATIENTS. "


J'en profite également pour signaler que l'adminstratrice de notre fourm de sevrage est immobilisée au lit par la douleur sans pouvoir en sortir depuis deux ans et qu'elle en est a sa 5 ième année de souffrance atroce (on lui a prescrit des benzos pour arrêter de fumer ! ).



Je pense que les actes d'assassinats par tortures chimiques et de tortures chimiques ainsi que les suicides sur ordonnances doivent être abolits, interdits et sévèrement réprimés.


Dernière édition par benzokiller le Lun 10 Sep - 5:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
benzokiller



Messages : 20
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 4:39

Voici le texte de notre pétition internationale et quelques témoignages s'y trouvant :

http://www.petitiononline.com/benzo/petition.html

"Il est temps de juger les compagnies pharmaceutiques et les médecins responsables de prendre la solution de facilité aux dépens de leurs patients."



Appel aux fabricants de benzodiazépines, aux médecins prescripteurs, à la FDA, à l'OMS et à l'Afssaps.
Nous, individus nommés ci-dessous, avons électroniquement signé cette pétition afin de faire savoir que la prise des benzodiazépines telles que prescrites par nos médecins, a eu pour chacun de nous comme résultat, une grave intoxication, une dépendance au produit, une maladie chronique mal diagnostiquée, générant une angoisse émotionnelle profonde et une incapacité globale de fonctionner normalement pendant des périodes prolongées au cours des phases de tentatives de sevrage.
Nous savons tous que prendre des médicaments prescrits par les médecins inclut quelques risques et qu'un certain pourcentage de patients est susceptible d'éprouver des résultats défavorables. Cependant nous ressentons fortement que les risques impliqués par les prises de médicaments appelés benzodiazépines sont beaucoup plus importants que le milieu médical et nos gouvernements ne veulent nous le faire croire. Certainement beaucoup plus grand qu'il ne nous l’a jamais été dit. Ces médicaments sont extrêmement addictifs. Le degré de douleur provoquée par le syndrome de sevrage aux benzodiazépines est énorme comparé à celui d'autres prescriptions et même comparée celui du sevrage aux drogues illicites. Nous estimons également que le pourcentage des patients défavorablement affectés par les médicaments de la famille des benzodiazépines (anxiolytiques) est beaucoup plus grand que ce que nos médecins, nos gouvernements et peut-être les fabricants de ces drogues tel que Roche, Wyeth et Upjohn ne veulent nous le faire croire.
Nous espérons que cette pétition aidera à faire prendre conscience à nos médecins, à nos gouvernements comme aux industries pharmaceutiques responsables de leur fabrication que la dépendance aux anxiolytiques n'est pas un petit problème qui touche seulement une poignée de personnes,
comme ils voudraient nous le faire croire. C'est un problème global qui a les proportions d'une épidémie. Le constat doit être dressé immédiatement, mais en premier lieu : il doit être reconnu.
À la différence des dépendances aux drogues illicites telles que la cocaïne et l'héroïne il n'y a à cette heure aucun protocole de traitement ni antidote pour cette maladie iatrogénique (maladie induite par le médecin). Les symptômes de sevrage sont graves et débilitants. La période de sevrage (avant rétablissement) est de durée beaucoup plus longue que celle nécessaire pour les drogues illégales mentionnées ci-dessus ou pour toutes autres médicaments ou drogues que nous connaissions à ce jour.
Les profits réalisés par la vente de ces benzodiazépines non seulement pour Roche et d'autres fabricants mais pour les médecins qui les prescrivent et pour les pharmacies qui les vendent dépassent l'imagination. Il y a certainement un intérêt commun à nier l'ampleur du phénomène : le nombre des personnes dépendantes aux benzodiazépines, et la nature de la maladie provoquées par cette famille de médicaments afin de suggérer que le problème est dû aux patients et non aux médicaments. Cette pétition a pour but de prouver le contraire. Nos vies ont été inopinément brutalisées par l'impact négatif d'un médicament de la famille des benzodiazépines. Nous sommes unis en esprit par le désir que la vérité éclate enfin au grand jour et pour que d'autres soient épargnés par la douleur que nous avons éprouvée de façon directe.



Nous approuvons la pétition de réseau de conscience de benzodiazépine aux fabricants de benzodiazépines, aux médecins prescripteurs, à la F.D.A. et l'OMS.

signature:





quelques témoignages :


« Ma plus grande erreur: faire confiance à des médecins ! »

«Les médecins qui les prescrivent devrait être jugés et condamnés»


« Toutes les benzodiazépines sont des drogues horribles prescritent par des médecins qui ne devraient pas prescrire ce poison. Il faut interdire toutes les benzodiazépines !
Cette drogue est horrible.
Inadmissible de vendre un tel poison. J'ai perdu mon frère de 39 ans à cause de ces poisons.
Ma mére s'est suicidée a cause des benzodiazepines
Cette « médecine » est réellement un poison ; elle te tuera toi et ton esprit, lentement et silencieusement et ce malgrès les haussements d’èpaules du docteur.
Rivotril a ruiné ma vie.
C’est l’enfer pour cesser de prendre ces comprimés terribles. Les médecins que les perscrivent devrait être jugés et condamnés.
les benzos ont ruinés ma vie.
Les Benzos devraient être interdites. Ils ont assuré 10 ans de ma vie. Le sevrage est horrible.
Ces drogues ont détruit 22 ans de ma vie .
Je stoppe Lorazapam il y a 3 mois et je souffre énormément et maintenant mes 4 enfants n'ont plus de maman pour prendre soin d'eux. C'est mon plus mauvais cauchemar.
Dévasté par le sevrage de cette drogue etc… ! ! ! !
Les médecins doivent cesser de distribuer leur poison comme de la sucrerie.
Ce sont les plus mauvaises drogues qui n’aient jamais existé. Elles devraient tout être jeté dans les toilettes. Ne jamais les prendre, elles ruineront votre vie.
On m’a dit que cela ne provoquait pas de dépendance
Ils ont fait un désastre de ma vie.
Temesta a presque pris ma vie.
Je suis passé par l'enfer dû au sevrage des benzos.
Si j'avais su dans quel enfer ces drogues me menait, je ne les aurais jamais pris.
Cette drogue horrible a ruiné ma vie.
Je suis presque mort de prendre des benzos. Quelque chose doit être faite maintenant.
Je passe par l'enfer pour me sortir du Tranxène.
J'ai passé les deux dernières années dans l'enfer. J'ai souffert la torture physique et mentale journalière et insupportable.
J’AI PERDU MON ÉPOUSE À CAUSE DES BENZOS
Ma plus grande erreur faire confiance à des médecins.
Ces médicaments sont extrêmement dangereux.
Les drogues les plus terribles sur la planète ! Toutes benzos drogues devraient être retirés du marché, AUSSITÔT QUE POSSIBLE ! !
Les benzos sont des poisons.
Arrêter la douleur provoquée par les benzos !
Je suis passé par l'enfer. J’ai des amis qui sont passé par là aussi et qui ont tout perdu. Ceci doit S'ARRÊTER !
Bienvenue en enfer quand vous vous arrêtez. » ...etc
Revenir en haut Aller en bas
lilie
Admin
avatar

Féminin
Messages : 13716
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 9:22

Je constate une nouvelle fois que tu te braques, ne réponds à aucun de mes arguments et ne souhaites pas être dans l'échange.
J'imagine que tu n'as pas lu les sujets du forum témoignants de l'enfer du sevrage pour certaines, ni ceux mettant en garde les gens.
Je ne sais pas ce que tu fais ici, si tu souhaites juste poster des pavés que peu de gens liront avec des liens que peu iront voir, sans vouloir qu'on te répondre, ni nous répondre, je vois pas l'intérêt mais tu te lasseras avant moi.

C'est pas notre style ici, mais ton message et absence de dialogue sont si ''agressifs'' qu'on peut se dire que t'as pas forcément été censuré qu'à cause de ton combat.

Enfin, je le répète plus cruement, t'as aussi une responsabilité dans le choix de la prise (responsabilité n'étant pas culpabilité). C'est impossible à ce point pour toi de dire '' j'ai fait confiance à mon doc et pris des merdes qu'est-ce que je regrette '' ?

Je répète aussi qu'il y a de vraies souffrances sur le forum même si tu t'en tapes car tu viens juste prêcher la bonne parole peu importe qui t'as en face de toi et qui souffre différemment de toi.

C'est bien dommage que tu te décrédibilises seul en faisant ce que tu reproches au système: ignorer nos réponses et rester obtu. Au passage, je te félicite pas de ton manque de respect, argument 'bidon' pour moi et rejet du témoignage de Minus, j'aimerais pas évoluer sur votre forum de pensée unique

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-agoraphobie-ps.blogspot.com
Minus
Admin
avatar

Masculin
Messages : 2818
Date d'inscription : 07/09/2010
Humeur : gourmande

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Lun 10 Sep - 9:45

Encore une fois Lilie résume très bien la chose, si tu ne viens pas pour échanger ce n'est plus la peine de venir poster. Nous faire des copiés/collés interminables de messages ça nous intéresse absolument pas. Tu cites Lilie ainsi que moi sur des phrases sorties de leur contexte et tu ne réponds pas à nos arguments. Tu te contentes d'ignorer nos réponses pour râbacher ton même discours qui, s'il se voulait informatif au départ, et maintenant violent, voir plein de haine.

Je te souhaite une bonne continuation dans ton "combat" et te souhaite à l'avenir d'écouter un peu plus tes interlocuteurs si tu souhaites faire passer tes idées.

_________________
    It's Summer time !    
Revenir en haut Aller en bas
http://www.entraide-ago-ps.com
benzokiller



Messages : 20
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Mar 23 Oct - 6:20

bonjour

J'ai bien compris le message et je ne viens plus (il y a, hélas, beaucoup de victimes a informer sur internet).



J'ai juste oublié de vous dire que l'on peut reconnaitre chez une victime des benzodiazépines si c'est le retour des symptomes ou des symptomes de sevrage.

Pour cela il suffit simplement de se regarder de très très près dans la glace et de voir si sa pupille grossit franchement comme chez un personne normale ou si elle reste très petite, ce qui est un des nombreux symptomes de drogué aux benzos ou de sevrage.

J'espère que cela vous sera utile, car les médecins spécialistes, bien que regardant eux même, n'informent pas les victimes du pourquoi.... Ce sont bien des crapules....



Si cela ne vous interresse pas non plus, j'en suis désolé.
Revenir en haut Aller en bas
lilie
Admin
avatar

Féminin
Messages : 13716
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   Mar 23 Oct - 21:40

benzokiller a écrit:
bonjour

J'ai bien compris le message et je ne viens plus (il y a, hélas, beaucoup de victimes a informer sur internet).

(...)

Si cela ne vous interresse pas non plus, j'en suis désolé.

Je crois que tu n'as absolument pas compris le message du tout .

Je résume une dernière fois: si tu veux être lu et donc informer les gens (c'est le but de tes interventions il me semble) voici quelques conseils pour la lisibilité de ton message:

- ne pas poster des choses de 10km de long que personne (et je dis bien personne je le sais d'expérience) ne lira

- parler de ton expérience personnelle

- m'être de côté ta colère (légitime) et parler avec mesure. On peut tout à fait informer les gens des risques etc...

1: en se mettant à la place des gens qui prennent actuellement des médocs et ne se sentent pas de se sevrer, gens que tu peux affoler plus qu'ils ne le sont déjà (et culpabiliser)

2: en ne tombant pas dans les extrêmes verbaux. Tu as la chance d'avoir trouvé un endroit parmi d'autres qui est globalement de ton avis (pas la majorité des membres mais tout de même !) et qui ne censure pas.
C'est dommage de passer à côté de cette opportunité de parler de ce thème qui te tient à cœur, de ce combat parce que tu te laisses parfois déborder par ta colère.
C'est triste aussi que tu viennes poster en victime alors que tu as le soutien de l'équipe et du forum pour faire passer ce que tu veux. Car oui ici, nous échangeons, nous dialoguons, nous essayons de rendre les choses productives (on va pas te laisser sans lire ni mot dire poster des sujets à rallonge qui vont se noyer les uns dans les autres pour au final ne servir à personne).

Je le répète une dernière fois et je n'insisterai plus, si tu cherchais un endroit où poster en masse sans que personne ne vienne t'interroger, s'exprimer, argumenter en face, en effet ETAPE n'est pas le bon espace pour ta démarche.

C'est bien d'avoir des convictions, de vouloir aider et prévenir les autres, mais bien dommage de se décrédibiliser en ne répondant pas, en ne lisant pas etc. Tu as tout de même réussi à te monter la tête avec deux personnes qui sont de ton avis alors je n'ose pas imaginer comment tu parviens à réagir lorsque les gens en face de toi ne te croient pas, ne sont pas d'accord ou ne te prennent pas au sérieux...

Bonne continuation et bon courage pour tes symptômes

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-agoraphobie-ps.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: victimes des drogues sur ordonnances   

Revenir en haut Aller en bas
 
victimes des drogues sur ordonnances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Essais nucléaires:le Parlement vote l'indemnisation des victimes
» Alcool et drogues: danger au tournant
» A propos des drogues
» Liste des victimes civiles en Normandie - 1944
» site dédié aux victimes du devoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ETAPE le forum :: Vie du forum :: présentation-
Sauter vers: